#blockchain #retail

Le potentiel de la blockchain appliqué en milieu industriel : le Retail

Publié le 09 sept. 2018

La blockchain permet, au delà des cryptomonnaies dédiées à un domaine purement financier, de toucher des domaines d’intervention bien plus larges ayant trait à la certification et à la traçabilité. Elle permet ainsi de renforcer la confiance dans des réseaux complexes entre des acteurs aux intérêts divergents.

Maintenant que vous connaissez les possibilités offertes en matière de supply chain (suivi du transfert de responsabilité et gestion du niveau de stocks), découvrez comment les retailers, comme Carrefour avec Ownest, peuvent insuffler la technologie blockchain dans la facilitation de leurs tâches quotidiennes.

Une solution smart de paiement et de conversion en magasin

La blockchain permet de réaliser efficacement des transactions et à moindre frais pour le retailer. Ainsi si les frais d’un paiement par carte bleue visa se situe entre 1,43% et 2,4% et par American Express entre 2,5% et 3,5%, les frais d’une transaction Ethereum se situent à 0,2$ selon Value Penguin 2018.

Moxyone propose un système de paiement prenant les cryptomonnaies des clients pour les convertir en cash lors du passage en caisse. Dans le même genre, Dether est en mesure de convertir les jetons Ethereum en cash.

Jusqu’ici, le paiement au travers de crytomonnaies était surtout l’apanage des pure players de l’e-commerce comme Overstock.com qui fut le premier acteur du commerce à accepter les transactions en bitcoin dès 2014 ou encore Showroomprivé.com.

Le recours aux cryptomonnaies par les retailers physique, de type brick & mortar, était plutôt le fait d’actes isolés si l’on en croit l’initiative du Subway de Buenos Aires ou encore le KFC Canada.

La macaron “bitcoin accepted” sur la devanture des magasins gagne du terrain et séduit de plus en plus de détaillants.

En 2017, l’horloger suisse Franc Vila a commencé à accepter le paiement en boutique au moyen des cryptomonnaies parmi les plus populaires: bitcoin donc mais aussi Ethereum, dash, monero, Zcash et Litecoin.

Lors de son passage en boutique le client, se connecte à son portefeuille électronique et scanne avec son mobile ou sa tablette un QR code à usage unique apposé sur la montre. Le client comme le vendeur est notifié de la confirmation du paiement, dont le temps d’attente corresponds à l’inscription de l’information sur un block.

En janvier 2018, c’est le leader japonais de l’électronique grand public, Yamada Denki, qui a noué un partenariat avec Bitflyer, la plus importante bourse d’échange bitcoin du Japon afin d’équiper deux de ses points de vente.

La personnalisation ultime de la relation client grâce à une technologie blockchain horodatée

A l’heure où le client, en particulier les plus jeunes, sont très volatiles et voyageurs, la blockchain permet de solutionner la connaissance seamless du client en milieu Retail.

Le registre distribué qu’offre la blockchain permet d’enregistrer automatiquement l’ensemble des transactions réalisées par le client. Il vous permet donc de connaître avec précision “l’historique d’achat” du clientpour lui proposer des produits mieux ciblés en fonction de sa personnalité et de ses habitudes de consommation.

Contrairement à un système CRM conventionnel, aucun progiciel n’est nécessaire pour mettre en place une solution blockchain. Vous gagnez donc du temps et de la flexibilité.

La blockchain peut agir efficacement en faveur de l’excellence de votre service client et notamment de votre service click & collect. Avec elle, les retours clients au sein de vos magasins s’en trouvent facilités grâce au tracking des “mèmes” et à un set de trackers digitaux.

Un peu à la manière des tomates de carrefour, les clients sont mieux informés quant à l’emplacement du produit qu’ils ont commandé ou encore quant au temps d’attente avant toute réception en boutique.

Une meilleure efficacité des programmes de fidélité

La blockchain et ses jetons token peuvent contribuer à un renforcement de votre programme de fidélité.

Or Accenture, révèle que 23% des consommateurs éprouvent un avis négatif voir de l’indifférence vis à vis des programmes de fidélité, tandis que 76% possèdent un compte de fidélité inactif.

Sans compter que les seuls clients américains sont inscrits en moyenne à une quinzaine de programmes de fidélité, ce qui complique grandement le suivi.

Parce qu’elle offre des liquidités en temps réel, la blockchain peut faciliter la gestion des points de fidélité, le tracking et l’échange de points de récompense entre consommateurs et retailers.

Ainsi, toute erreur de décompte de points de fidélité ou de fraude dit “au vol de points” est systématiquement évitée.

Le groupe japonais Rakuten, propriétaire de la marketplace Prime Minister, qui avait introduit le paiement en bitcoin dès 2015, travaille actuellement au développement d’un programme de fidélité avec son entité RakutenCoin.

La plateforme de gestion des programmes de fidélité SLP permet au client final, au moyen d’une application mobile, de faciliter l’obtention des points de fidélité, de suivre la collecte de ceux-ci et de les échanger le cas échant.

Une transparence accrue sur la traçabilité du produit au service des clients et des professionnels

La blockchain peut contribuer à renouer le lien de confiance entre retailers et consommateurs. La technologie se révèle particulièrement pertinente à l’heure où les consommateurs exigent de plus en plus des méthodes de productions et un approvisionnement responsable des matières premières.

Le registre de la blockchain est en mesure de retracer l’ensemble du parcours du produit, de son prélèvement sur place à la mise en rayon du produit final.

Pour un pâtissier, les données contenues dans la blockchain permettent ainsi, de savoir qui a fait le gâteau, quand et où, mais aussi quels ingrédients ont été utilisés.

Les acteurs de la grande distribution comme Carrefour, accompagnés par Ownest dans la mise en place du tracking digital de ses rolls, ont compris les bénéfices qu’il y avait à tirer de la blockchain sur des produits périssables comme les tomates.

La blockchain permet en effet d’assurer la fraicheur des produits alimentaires et de repérer avec certitude les produits ayant dépassé leur date de péremption et ainsi de contribuer à rassurer le client final.

L’authenticité se trouve aussi au moyen de smart-contracts.

Ces bouts de code sur la blockchain permettent des actions logiques avec des fonctions d’identification et d’exécution sur la blockchain.

Ces smart-contracts permettent d’échanger de l’argent, un droit de propriété ou tout autre objet de valeur avec une relation transparente qui vous prémunie de tout risque de litige, tout en économisant les services d’un intermédiaire.

Confronté au quotidien aux défis et aux problématiques des acteurs de la supply chain et du retail, Ownest, par sa technologie blockchain vous permet de rétablir la confiance avec vos transporteurs et vos clients finaux en boutique afin de garantir à ces derniers un service client optimal et de mieux gérer le suivi des transferts de responsabilité de vos biens.

Au moyen de son application blockchain mobile couplée à sa solution SaaS spécialisé dans la traçabilité, Ownest permet d’aider retailers et distributeurs à limiter les pertes, vols et dommages occasionnés lors des livraisons de leurs marchandises en magasin. Par exemple, au sein du groupe Carrefour, le tracker digital blockchain permet de tracer les transferts de responsabilité et de savoir à tout instant qui a pris en charge les supports des marchandises.

Envie d‘offrir à vos client le retail du futur ?