Visuel article ownest 2019 recap

#bilan #Startup #blockchain

2019 : L'âge de disruption supply chain pour Ownest

Publié le 26 déc. 2019
Visuel article ownest 2019 recap

En cette fin d'année, nous vous proposons un bref récapitulatif des évènements majeurs (sur le marché de la blockchain et au sein de notre start-up) qui ont jalonné 2019.

Une année qui fut marquée sur le marché par des investissements et des projets plus rationnels, une demande pour des compétences blockchain en tension croissante et l'apparition de nouveaux cas d'usage sur le devant de la scène, comme la sécurisation des denrées périssables pour les professionnels de la chaine du froid, une meilleure traçabilité pour l'industrie de la mode et des moyens renforcés de lutte anti-contrefaçon pour les maisons de luxe.

Cette année encore, Ownest a démontré l'efficacité opérationnelle de sa solution notamment à travers son partenariat avec l'e-commerçant Cdiscount.

La fin de la période du "bac à sable" et l'avènement de projets sérieux pour la blockchain

Pour commencer, 2019 s'est caractèrisée comme une année charnière pour la blockchain.

Cette technologie proposant de révolutionner la confiance numérique, apparue au lendemain de la crise financière des subprimes mais restée relativement confidentielle jusqu'en 2017, année de l'éclatement de la bulle spéculative de Bitcoin, n'a cessé, depuis, de gagner du terrain.

Cette année, la blockchain est sortie du simple buzzword en milieu coporate pour devenir une solution éprouvée pour toute entreprise souhaitant booster sa transformation numérique.

En effet, de plus en plus d’entreprises cherchent à exploiter les nombreux bénéfices d’utilisation de la blockchain (transparence, intégrité des données, visibilité temps réel...).

Autre bonne nouvelle de l'année, l'essence même de la blockchain, à savoir son caractère décentralisé, ne nécessitant aucun organe central de contrôle, a été reconnu tant par la presse que par les experts comme primordial pour garantir son efficacité, ringardisant, du même coup, les blockchains privées et autres pseudo-blockchains.

Enfin, l'année 2019 s'est achevée sur une note très optimiste : le législateur français a enfin reconnu la valeur juridique de la blockchain publique, ce qui veut dire que désormais les transactions inscrites sur la blockchain publique/ouverte peuvent désormais servir de preuve juridique.

Un cas d'usage blockchain exemplaire pour la supply chain

A travers son suivi de transfert de responsabilité, la start-up Ownest est parvenue à convaincre de grands industriels et distributeurs de s'en remettre à la technologie afin de disposer d'une visibilité temps réel sur l'ensemble de leurs réseaux supply chain, même complexes.

C'est ainsi que le numéro 1 de l'e-commerce français, Cdiscount, a décidé de miser sur la solution Ownest, issue de la seconde promotion de son accélérateur Supply Chain The Warehouse, pour renforcer la traçabilité de ses colis de plus de 30 kilos. Cette décision qui a donné lieu à un point presse en octobre 2019 a permis de démontrer le caractère opérationnel de la technologie blockchain.

Le sérieux des projets d'Ownest, doublé de la connaissance technique des architectures blockchain de son équipe passionnée autant qu'ambitieuse a permis de gagner l'estime et le respect d'une partie des experts de l'écosystème blockchain. C'est ainsi qu'Ownest a été déclaré comme étant l'un des rares cas d'usages sérieux de la blockchain et, pour l'heure, le seul cas d'usage crédible dans le secteur de la supply chain.

2019, ce fut aussi le recrutement de nouveaux talents aux compétences rares et précieuses (en IT et en sales) pour monter jusqu'à une quinzaine de collaborateurs. Ce fut aussi l'occasion d'un redesign de notre site web et de nos kakemonos évènementiels par notre UI designer.

Des évènements, assurément nous en avons eu, avec notamment plusieurs interventions lors du salon SITL 2019 et une série de conférences auprès de notre partenaire, l'organisation mondiale de standardisation GS1, une conférence à Marseille pour la Chaine Logistique Du Froid ainsi qu'une présence exceptionnelle au salon textile innovant Avantex Paris.

Entre défi climatique et réassurance consommateur, l'avenir de la blockchain

Avec des consommateurs de plus en plus méfiants et suspicieux vis à vis des messages diffusés par les marques, regagner leur confiance n'est plus une option mais une nécessité.

Or, les consommateurs finaux réclamment une transparence radicale sur la provenance de leurs achats et de la mise en conformité avec les normes d'hygiène pour les denrées périssables.

La blockchain reste un outil innovant pour garantir l'intégrité des données et ainsi débusquer la moindre tentative de falsification d'une information préalablement inscrite. C'est aussi un moyen ingénieux de savoir qui est responsable de quoi sur l'ensemble des réseaux supply chain.

L'idée est de ne plus jamais vivre un scandale sanitaire comme l'affaire des lasagnes Spangero ou la catastrophe humaine du Rana Plaza. Deux évènements majeurs de la décennie, survenues tous deux en 2013 et qui mettent en lumière la difficulté, voir l'impossibilité, des logisticiens de visualiser l'ensemble de leurs réseaux face à plusieurs niveaux de sous-traitance.

Ces évènements fortement médiatisés ont incité les entreprises à revoir activement leurs politiques de transparence et à mener des actions concrètes dans le bien-être des parties prenantes et le respect de l'environnement.

Reste encore à convaincre les logisticiens du bien fondé d'une supply chain collaborative. Un défi qui continuera de nous animer pour la prochaine décennie 2020.