Ownest Kryptonight 6 VR article

#évènement #Startup #blockchain #supplychain

Quels enjeux pour la blockchain appliquée à la logistique à la Kryptonight #6

Publié le 18 mars 2021
Ownest Kryptonight 6 VR article

Mixant les technologies de réalité virtuelle (VR) et de live streaming (Twitch), la nouvelle édition de la Kryptonight par Kryptosphère a convié les avatars des intervenants de chez PWC et IBM pour parler d’un sujet qui nous tient particulièrement à coeur : la blockchain appliquée à la logistique.

L’occasion de rappeler que le succès d’un projet reposant sur le registre décentralisé dépend d’abord de sa capacité à répondre à des enjeux métiers mais aussi de s’inscrire dans la stratégie de l’entreprise (et non l’inverse) et à choisir un mode de gouvernance faisant la part belle au mécanisme de consensus.

Notre CEO Clément Bergé Lefranc a pu participer aux côtés de Klara Sok (PWC) et Vincent Fournier (IBM) à la 6e édition de la Kryptonight. Un événement qui, contexte sanitaire oblige, a été entièrement digitalisé pour être retransmis en direct sur Twitch la plateforme de streaming vidéo d’ordinaire dédiée au gaming mais aussi et surtout sur AltSpace VR, espace ludique aux airs de plateau TV de late show US et s’appuyant sur la réalité virtuelle. Des dispositifs virtuels auxquels Ownest est habitué qu’il s’agisse de son tout premier webinar ou encore de sa participation au Lyon Blockchain Stampede, en partenariat avec l'université du Wyoming.

Ont été abordés au cours de cette soirée à distance, les enjeux, les risques ou encore la conception personnelle de la technologie blockchain appliquée à la logistique.

Chez Ownest, l’enjeu principal reste de faciliter le travail des opérateurs terrain. Tant et si bien, qu’elle est d’abord perçue comme une solution métier. Dès 2016, les professionnels de la supply chain ont été parmi les premiers à adopter la technologie en tant que solution métier. Dès lors comprendre et faire comprendre la valeur ajoutée de la technologie blockchain est un enjeu quotidien. Tant que les professionnels perçoivent les bénéfices tangibles à l’utilisation de la blockchain, peu importe le type d’outil. Le travail des équipes est donc de simplifier de manière à faire oublier la technologie qu’il y a derrière, aussi complexe soit-elle.

L’élément central à tout projet blockchain, reste d’ailleurs de répondre aux objectifs de l’entreprise et de s’inscrire dans sa stratégie.

Comme le rappelle Clément Bergé Lefranc, le risque survient lorsqu’un projet est mal conçu au départ (si les intérêts changent au bout de 6 mois ou 1 an).

Rappelons que le mécanisme de consensus, véritable révolution technologique, est quelque chose qui se stabilise bien en amont. Or, comme le souligne Klara Sok, “On observe actuellement une certaine appétence pour la blockchain publique”. Et si vous vous demandez s’il existe déjà des solutions blockchain publique adaptées aux enjeux des entreprises privées, sachez que vous êtes au bon endroit. En effet, Ownest est une solution de sécurisation des données qui offre une vraie dynamique de réseau: ainsi vous n’avez pas à vous tracasser au sujet d’une acceptation préalable.

D’après Klara Sok (PWC), on peut se réjouir d’une diminution des freins à l’adoption de la technologie, alors que les phases d’expérimentation (et leurs lots d’expertises déficientes et sessions de test & learn), mais non moins incontournables, semblent être de l’histoire ancienne. Une rationalisation qui a pour effet vertueux de balayer la plupart des projets dits pseudo-blockchain. Pour Clément Bergé-Lefranc, la démocratisation de la technologie décentralisée passera par la partie investissement crypto. Autre élément favorisant la démocratisation : le renforcement de la réglementation.

La clé pour mener avec succès un projet blockchain ça reste d’impliquer le bon acteur sur le bon sujet.

Pour aller plus loin dans votre (future) implémentation blockchain, on a fait un article dédié à la transformation numérique. De l’autre si vous voulez en savoir davantage sur la différence entre blockchains ouvertes, publiques et privées référez-vous à notre autre article dédié.